Des lendemains qui respirent

ZFE Grand Lyon

Zone à Faibles Émissions (ZFE) : projet et déploiement dans la Métropole de Lyon

Contexte et enjeux

L’air, un enjeu de santé publique

Chaque année, la pollution de l’air génère environ 40 000 décès prématurés, selon Santé Publique France (2021).

Elle provoque également quantité d’affections et de maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, asthme…), une récente étude a même pointé du doigt le lien entre teneur en dioxyde d’azote et cancer du sein (Inserm, CNRS, université Grenoble Alpes 2021).

Sur le territoire de la métropole de Lyon, le trafic routier est à l’origine d’une part importante de la pollution atmosphérique (Atmo données de 2019) :

  • 58 % pour le dioxyde d’azote (no2), émis à plus de 94 % par les moteurs diesel
  • 18 % pour les particules fines (pm10 et pm2,5)

Qu’est-ce qu’une ZFE ?

Restreindre la circulation automobile des véhicules les plus polluants au sein d’un périmètre donné : c’est tout le sens des ZFE.

Déjà adopté par 250 villes ou métropoles européennes, leur principe est reconnu comme particulièrement efficace pour réduire les émissions de polluants provenant du trafic routier. C’est un outil de reconquête de la qualité de l’air et d’atténuation du changement climatique ; de protection également des habitants les plus fragiles et les plus exposés (enfants, personnes âgées, riverains de grands axes).

Ce que dit la loi

  • La loi d’orientation des mobilités (LOM) de 2019 a rendu obligatoire la création d’une ZFE dans les métropoles où les normes de qualité de l’air sont structurellement enfreintes : Paris, Grenoble, Lyon, Strasbourg, Aix-Marseille-Provence, Montpellier…
  • La loi climat et résilience de 2021 est venue préciser le tempo, avec un calendrier progressif de sortie des véhicules les plus polluants :
    • l’interdiction des véhicules Crit’air 5 au plus tard le 1er janvier 2023
    • l’interdiction des véhicules Crit’air 4 au plus tard le 1er janvier 2024
    • l’interdiction des véhicules Crit’air 3 au plus tard le 1er janvier 2025

Métropole de Lyon : une démarche singulière

Si la Métropole de Lyon s’est fixé des objectifs ambitieux et se donne les moyens pour les atteindre, elle s’est emparé du dispositif ZFE d’une façon innovante et participative.

Comment ? En construisant sa feuille de route avec les habitants et les acteurs économiques locaux.

La Métropole de Lyon a mobilisé l’intelligence collective afin de trouver le juste équilibre entre les bénéfices santé attendus et les contraintes occasionnées. En faisant de la ZFE une opportunité pour accélérer le déploiement de solutions de mobilité pérennes et au service de tous : vélo, transports collectifs, autopartage, covoiturage, facilités de recharge des véhicules propres, parc-relais, etc.

La Métropole de Lyon soutient les Grands Lyonnais dans leur changement de comportement vers des mobilités respectueuses de l’environnement et soutenables financièrement.

Tout comprendre en images

Périmètre et calendrier

Où s’applique la ZFE de la Métropole de Lyon, quel est le calendrier de son déploiement ? Les infos utiles pour anticiper les évolutions de restrictions de circulation et faire évoluer dans le bon timing vos manières de vous déplacer.

Quel est le périmètre de la ZFE ?

La ZFE s’étend sur plusieurs communes :

  • Lyon (à l’exception des secteurs du port Édouard Herriot dans le 7e arrondissement, et de Saint-Rambert dans le 9e),
  • Caluire-et-cuire (intégralité de la commune),
  • Villeurbanne, Bron et Vénissieux sur les secteurs situés à l’intérieur du boulevard périphérique Laurent Bonnevay.

Les règles de la ZFE ne s’appliquent pas aux grands axes (M6-M7, périphérique Nord et boulevard périphérique Laurent Bonnevay).

À noter : l’extension du périmètre de la ZFE est en projet. Elle fera l’objet d’une concertation réglementaire à l’automne 2022.

À compter du 1er septembre 2022, sont interdits les véhicules Crit’air 5 et non-classés :

  • les voitures immatriculées pour la première fois avant le 1er janvier 1997 ou le 1er janvier 2001 s’il s’agit d’un véhicule diesel ;
  • les deux-roues motorisés immatriculés pour la première fois avant le 1er juin 2000.

Pour mémoire, la ZFE est déjà inaccessible aux poids lourds et véhicules utilitaires légers (de catégorie n) classés Crit’air 5, 4 et 3 ou non-classés.

Ces restrictions sont applicables au sein du périmètre de la ZFE:

  • 7 jours/7 et 24 heures/24 ;
  • En circulation comme en stationnement.
Périmètre de la ZFE de la Métropole de Lyon

La globalité du calendrier à avoir en tête

Si la nouvelle réglementation de la ZFE entre en vigueur au 1er septembre 2022, la Métropole de Lyon a tenu à mettre en place une phase pédagogique de 4 mois, jusqu’au 31 décembre 2022.

Objectif : permettre à tous de prendre le temps de s’informer et d’adapter ses pratiques de mobilité.

Dispositifs de contrôle

Vous ne respectez pas les interdictions liées à la ZFE, vous n’avez pas la vignette Crit’air apposée sur votre pare-brise, vous n’avez pas la vignette correspondant à votre véhicule ? Vous vous exposez à une contravention (conformément à l’article r411-19-1 du code de la route).

Montant de l’amende

  • 68 euros pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers (amende de classe 3)
  • 135 euros pour les poids-lourds, cars et autocars (amende de classe 4)

Dans un premier temps, les contrôles seront effectués par les forces de police municipale et nationale, aussi bien sur les véhicules en stationnement qu’en circulation.

À terme, le contrôle de la ZFE sera assuré par des radars à lecture automatisée des plaques d’immatriculation, positionnés en bordure et à l’intérieur du périmètre. Les propriétaires des véhicules en infraction seront avisés par courrier de leur verbalisation, comme c’est actuellement le cas pour les excès de vitesse.